Travaux publics

Le service des travaux publics est chargé de l’entretien et de la réparation des rues et trottoirs, des services de l’aqueduc et de l’égout, du parc municipal et des espaces verts, ainsi que de tous les équipements et bâtiments de la municipalité. En plus d’effectuer divers travaux de voirie, il est responsable de l’entretien des infrastructures municipales ainsi que de la distribution de l’eau potable.

Si vous remarquez un problème, n’hésitez-pas à nous le faire savoir afin que nous puissions intervenir communiquez avec le bureau municipal au 819 295-3782 ou l’inspecteur municipal au 819 696-7490.

Lumières de rue

Si vous remarquez une lumière de rue sur la voie publique qui ne fonctionne pas, notez l’adresse la plus proche et communiquez avec le bureau municipal au 819 295-3782.

Urgence

Pour toute urgence, en dehors des heures normales de bureau, communiquer avec l’inspecteur municipal au 819 696-7490.

Les réseaux d'aqueduc et d'égout

La municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes possède un réseau d’aqueduc qui s’étend à certaines limites de son territoire, dans le rang St-Alexis de l’est à l’ouest, dans le rang St-Joseph pour une partie du côté ouest, dans le 3e rang du sud au nord et aussi dans le village. Le réseau d’aqueduc dessert environ 480 personnes.

La première station de pompage de l’eau potable fut construite en 1980 sous le mandat du maire de l’époque Monsieur Armand Beaudoin. Le forage d’un puits artésien fut également réalisé à l’intérieur de ladite station de pompage. Au même moment, il a aussi été construit un réservoir (château d’eau) de 125 000 gallons impériaux qui est toujours utilisé à ce jour. L’eau potable provenait de plusieurs pointes de captage artisanal.

En 2013, débutait la construction de la nouvelle usine de traitement de l’eau potable. Celle-ci permet de respecter les normes et les exigences en matière d’eau potable. Ce projet a été rendu possible grâce à l’octroi d’aides financières, provenant des programmes Infrastructures Québec Municipalités (PIQM) et de la Taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ).

Avec la construction de cette nouvelle usine de traitement de l’eau potable construite à la fine pointe de la technologie, la population de Saint-Luc-de-Vincennes bénéficie d’une eau potable de qualité et en grande quantité.

La municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes possède un réseau d’égout qui s’étend aux limites du centre du village soit des rues Principale, Massicotte et une partie du rang St-Alexis qui a été construit dans les années soixante.

En 2012, débutait la construction de la nouvelle usine pour l’assainissement des eaux usées et elle a été mise en service en novembre 2013. Celle-ci permet de traiter les eaux usées provenant du réseau d’égout selon les normes en cette matière. Ce projet a été rendu possible grâce à l’octroi d’aides financières, provenant des programmes Infrastructures Québec Municipalités (PIQM) et de la Taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ).

Municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes

 

RAPPEL D’AVIS D’ÉBULLITION DE L’EAU

RÉSEAU PRINCIPAL D’AQUEDUC

 

NE PAS UTILISER L’EAU DU ROBINET SANS L’AVOIR FAIT BOUILLIR PENDANT AU MOINS UNE MINUTE OU UTILISER DE L’EAU EMBOUTEILLÉE

Les dernières analyses ont démontré la présence de coliformes fécaux dans l’eau de l’aqueduc, desservant les usagers du réseau principal.  La contamination de l’eau par des bactéries signifie que cette eau peut contenir des micro-organismes dangereux pour votre santé.  Les jeunes enfants, les personnes âgées et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement à risque. Cet avis s’applique à tous les usagers desservis par le réseau principal de la municipalité.

 

Que devez-vous faire?

 

 

 

 

 

Nous sommes désolés des inconvénients que cette situation peut occasionner et nous vous remercions de votre compréhension.   La Municipalité de Saint-Luc-de-Vincennes prend actuellement toutes les mesures à sa disposition pour corriger la source du problème et nous ferons parvenir un avis de levée lorsque la situation sera régularisée.

09

Annie Beaudoin, directrice générale

9 octobre 2018

 

X